Steeve revient ils ressortent des scramblers ! Scrambler 1200 Triumph

On doit l’avouer pour nous scrambler c’est forcément Steeve McQueen , la grande évasion et cette moto de route qui termine en bécane de cross mais sans pouvoir lui permettre de s’envoler vers la liberté ! Il roulait en compétition avec une Scrambler Bonneville de Triumph et on comprend donc toute la légitimité de la marque à ressortir un modèle sous ce nom.

Alors Steeve à peaufiné cette idée et c’est amusé à alléger et modifier des bécanes de route pour lui permettre d’aller tâter tout type de terrain. On vous rappelle pour les plus jeunes et les plus ignares (gna gna) qu’à l’époque les trails n’existaient pas !

Ces machines avaient vraiment de la gueule et des décennies plus tard certaines marques se sont dit que vu le courant néo-retro ce serait peut-être une bonne idée de relancer ce type de machine avec toute la modernisation actuelle.

Nous avons donc été tester la Triumph scrambler 1200 XE. Une bien jolie moto qui donne envie de rouler et de la tester sur la route et chemin.

Les bons points de cette machine sont bien sur un look vraiment réussi, un moteur bien rempli et plus plaisant que celui de la BMW R nine T que nous avions essayé, une position cool, une instrumentation poussée qui permet comme on en a l’habitude désormais de choisir sa cartographie.

Libéré! Libéré!!!

Elle est facile à conduire avec une boite sans problème, une souplesse du moteur, une bonne patate dans les tours vu son couple généreux.

En revanche on n’est pas aussi dithyrambique que Motorlive qui s’enflamme sur sa vidéo à la limite de l’orgasme (si si J )car la machine a aussi ses revers.

Elle est haute et assez lourde ce qui est paradoxal pour une volonté de pouvoir l’emmener sur du hors route et en dessous de 1M75 vous serez sur la pointe des pieds (hauteur de selle 840 mm) donc méfiance dans les passages difficiles et à basse vitesse…

Les plus gros souci c’est ce pot qui remonte vers le haut de la selle et passe bien entendu près de votre jambe. En voyant ce pot j’ai kiffé, en conduisant cette bécane j’ai râlé ! C’est simple tu dois écarter les jambes pour ne pas rôtir… vous me direz en Harley j’ai l’habitude, oui mais je n’essaie pas de sortir de l’asphalte avec ou alors sous la torture ! Là c’est le look au prix du confort car les protège chaleur c’est nada en fait, ça évite la brulure mais pas la chaleur. La mauvaise foi de certains essayeurs qui t’expliquent q’un scrambler ça se conduit sans serrer la machine…et au feu rouge crétin si tu ne fais pas 2 mètres tu la serres pas la machine avec les pieds à terre ?

Revenons sur le moteur et ses sensations. Les sensations sont au rendez-vous et vous vous ferez plaisir mais quid de l’efficacité ? Et bien sur ce point je serai moins affirmatif pour avoir testé cette moto et la Triumph Tiger 800 avec le copain Ian Scott, on a pu se tirer des bourres, tester des départs lancés sur les mêmes rapports et….le 1200 a bien du mal à se débarrasser de la petite tigresse !

Cette Tiger est un 3 cylindre qui envoit 95 bourrins pour un poids de 200 kilos, la scrambler elle pèse 205kg et est un bicylindre de 90 chevaux…Et oui la cylindrée ne fait pas tout même si elle a du couple et plus d’allonge ! En effet sur la Tiger au feeling tu as envie de passer la 7 et la 8 au lieu de tirer sur la poignée alors que le scrambler lui fait sentir ses poumons.

J’ai aussi été un peu surpris par les manœuvres à basse vitesse sur la scrambler qui semble un peu tomber de sa hauteur dans les virages. En hors asphalte le peu que nous ayons pu tester m’a amené une réflexion philosophique, oui ça passe avec la scrambler qui est même sympa mais ça passe 10 fois mieux avec la Tiger !

Donc au bout d’un moment on se demande pourquoi relancer des scrambler maintenant que nous avons des trails ? Ne me jetez pas des pierres mais à vrai dire moi qui était chaud patate pour la scrambler je me suis attaché à la Tiger. Cette moto est d’une facilité déconcertante, elle donne envie de se barrer au loin sans se poser de question sur le terrain, l’état de la route. Les suspensions, les freins, l’instrumentation sont sans reproche.

On a discuté le bout de gras avec le possesseur d’une Tiger sur équipée et il en était ravi, il avait laissé tomber les efficaces mais lourdes teutonnes pour ce modèle et ne tarissait pas d’éloges sur sa monture. Si le moteur vous parait juste la 1200 offre elle 140 chevaux pour 40 kg de plus seulement.

La tiger commence dans les 11400 mais la plus équipée atteint les 15 000 et la scrambler faut rajouter au moins 2500 €

Comme quoi ne vous fiez ni aux essais trop complaisants parfois, ni aux caractéristiques sur le papier, ni au look mais essayez car vous pourriez bien être surpris et changer d’avis !

 

Merci à TRIUMPH RPM 77 de nous avoir prêté ces deux motos bien sympas !

 

Pour les prochains essais on essaiera la dernière gopro avec stabilisation d’image 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.