Le Boss, J2M, un hédoniste en Harley

Jean-Marc, ou J2M dans le monde de la moto est l’exemple du bon Titi parisien qui se serait bonifié avec l’âge. Toujours le sourire au coin des lèvres, jamais avare d’un bon mot, d’une galanterie sans failles mais pas sans arrière-pensée pour la gent féminine et soucieux de son allure en mode élégance biker.

Notre J2M n’a pas commencé comme beaucoup de Harleyiste passé la quarantaine mais a grandi avec le monde de la moto.

On vous propose son portrait dans ce billet

 

J2M, tes premiers souvenirs à moto, pas celle des autres mais la tienne, remontent à quand ?

J’avais à peine 13 piges (1972) que je traînais rue Marcadet dans le 18ème ou la boutique LADEVEZE vendait des 50 italiens genre testi. flandria…

J’étais comme un fou !!

Ça commence là

Après c’est l’escalade 😂😂

Kreidler- YR5-500XT-TENERE-VFCH750- 1200 bandit -Trophy-GSXR-1200RT et j’en passe…

On se connait, car on roule en Harley tous les deux et on a partage des rides, mais tu as bien d’autres motos passions et en particulier un attachement au tout terrain avec pas mal de voyages à ton actif. tu peux nous donner quelques exemples ?

Oui j’aime la moto sous toutes ses formes.

Grâce à un copain j’ai fait stage de piste en 2017

Puis 1 mois en enduro pour traverser le Laos avec des potes et 2000km en Royal Enfield en Himalaya et cette année un raid humanitaire au Sénégal.

J’éprouve un sentiment de liberté, de gérer ma route qui fait partie de mon équilibre et j’éprouve à chaque fois le même plaisir!!! Les motards savent qu’en roulant l’esprit vagabonde et nous permet de sortir du quotidien.

Ce plaisir est avec les années resté Intact et puissant.

Je roule aussi avec un V11Le Mans (moteur d’anthologie), et une R80/7 de 79.

Le plus beau souvenir de toutes tes escapades en moto ce serait lequel si on ne devait en retenir qu’un seul ?

Le prochain…

Plus sérieusement Mes premiers tours de roues à Rungis en 74 en Testi.

Une anectode :

Dans les années 90 avec mon frangin en FJ1100 et moi en VMax.

Sur l’autoroute du Sud on se tire une bourré de ouf genre poignet vissée pendant 30 bornes et à la pause on constate qu’un Piaf était venu mourrir sur le carter de mon VMax

Un Paris -Fakker-See avec un MC à travers les Alpes et 11 cols à plus de 2000 mètres restera un super moment.

(NDL : en effet on imagine le trip grandiose !)

La Harley par rapport aux autres motos ça représente quoi de particulier pour toi ?

Un état d’esprit

Un moteur sympa, les potes, la bande la rock and roll attitude.

Un regard dans le miroir Brando roule avec toi et son célèbre BRMC.

J’aime ce côté moto simple un cadre un moteur et basta

Et avec toute cette répression actuelle tu fais moins le con en VTwin qu’en GSXR

Tu as encore de beaux projets de voyages, de rides  dans les années qui viennent ?

Oui un petit tour à Punta Bagna en juin avec les copains, traverser la France en juillet avec mon dernier fils en Africa Twin de 95

Puis en août l’Albanie avec ma chérie.

Merci à toi J2M pour cette interview, ta pêche, ta bonne humeur et ton humour souvent décapant !

3 réflexions sur « Le Boss, J2M, un hédoniste en Harley »

  1. Ne pas oublier nos sorties toi en Kreisler et moi en Testi sur les routes de Valanguoujar. Et notre escapade à Gazeran mémorable. J’en passe et des meilleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.