Essai du casque Biltwell Lane Splitter Rusty Butcher

Depuis que je roule en Harley j’ai eu plusieurs casques mais que des casques jets dont un Airborn devenu trop grand et cédé à copainG  et un DMD que je garde pour les petits trajets et beau temps. Le problème avec ces casques c’est quelle que soit la qualité du casque tu es amené à mettre soit des lunettes du type aviateur soit des écrans et un foulard pour te protéger la bouche et nez surtout en hiver.

Là c’est la galère entre la buée qui monte, le cache qui sous la pluie devient un instrument de torture décidé à te noyer lentement, les rayures sur la visière qui ensuite au soleil te crèvent les yeux et enfin dépassé les 110 kmh ta tête qui ressemble à celle d’un boxeur pro cherchant à esquiver des directs. C’est bon j’ai été objectif sur ce coup là ? donc ça fait cher pour sentir le parfum des fleurs le long des nationales.

Donc là je décide passer à un intégral ! Ouai c’est moche un intégral sauf que désormais la gamme s’est développée vers du vintage avec plus ou moins de bonheur. Pas trop tenté par le look des années 1970 finalement j’ai été séduit par le look et les avis sur ce modèle biltwell le rusty Butcher (Boucher rouillé c’est mon nom de guerre et plus bec à foin !)

Alors après 1800 km sur autobeurk, en ville, en campagne, sous la pluie et le soleil voilà un compte-rendu mes bons lecteurs et mes belles lectrices !

Le casque est superbe, le système d’attache est rustique et costaud car on reste dans la boucle double D, vieille comme la première harley et pour le reste allez voir les descriptions techniques sur n’importe quel site bande de feignasses !

Bon bref on est bien dedans, un peu joues de hamster au début avec les protections au niveau des joues mais le sentiment d’être bien en sécurité avec un look qui ne laisse pas indifférent.

J’avoue que le « Work less, Ride More » ça m’a bien parlé 🙂
Casque Rusty butcher

Allez Broaam on passe à l’essai en dynamique.

Avantages :

  • Un champ de vision impeccable, on est loin des casques en mode bunker et c’est bien agréable de ne pas devoir se dévisser la tête pour regarder à droite et à gauche.
  • Une ventilation simple mais efficace avec les aérations devant le casque et derrière en haut. Pendant la roule sous la pluie, quelques gouttes d’eau sont passées mais vraiment rien de notable et au miracle jamais de buée à l’arrêt!
  • Système d’ouverture et fermeture de la visière bien pensé et qui enfin renvoi aux oubliettes ce qu’on connait tous comme bruits avec nos visières sur nos jets. On peut même rouler avec la visière mi ouverte et ensuite le système avec l’ergot en métal permet de vraiment ajuster la visière au casque.
  • Résistance au vent. Enfin je n’ai plus l’impression qu’un dingue veut m’arracher la tête par des mouvements de droite à gauche. Terminé le côté parkinsonien du casque jet et sur route privé rien ne bouge à 160 kmh 🙂 On note une espèce de mentonnière qui permet de limiter la rentrée d’air à grande vitesse…bon on n’est pas non plus sur des missiles Hayabusa hein !

Bon alors parfait ce casque ? Hé non il y a un bémol mais non rédhibitoire : L’insonorisation.

Alors là on n’est pas une chambre d’un 5 étoile comme le shangri-là mais plus dans du formule 1. Ce casque est aussi bruyant que mes anciens jets ! Pour les bouchons d’oreilles, ceux que je mettais d’habitude ne fonctionne plus car pour enfiler le casque sans les virer faudrait deux tailles au-dessus. Donc direction les bouchons d’oreille silicone en mode Quies et là c’est impeccable.

Voila ce que je pouvais vous dire sans en faire trop malgré le Captatio benevolantiae qui nous relie. Alors sans faire tabula rasa des autres modèles ce Biltwell avec un bon code promo peut-être touché dans les 220 € ce qui en fait une belle affaire qui vous permettra comme moi de passer chez le coiffeur !

2 réflexions sur « Essai du casque Biltwell Lane Splitter Rusty Butcher »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.