La poignée magique de Wunderlich

Dans le royaume enchanté des accessoiristes motos, Wunderlich vient de sortir pour les poireaux une poignée magique !

Ils n’ont pas encore réussis la télé-transportation mais presque….mais si Monsieur et comment me direz-vous ? En te permettant de lever 240 kg sur la béquille centrale sans demander de l’aide à tes potes et passer ainsi de nouveau pour un blaireau.

Je n’ai jamais eu de bécanes avec une béquille centrale et l’objet m’a paru suspect dès le premier déploiement et la technique obscure.

J’ai tenté 100 fois de monter tout le corps sur ce bout de ferrailles , tirer, pousser, me retrouver en équilibre puis retomber comme un tacaud jeté la gueule ouverte sur le bateau de pêche.

J’avais donc opté pour la musculation de la jambe droite, me lester avec des haltères ou clairement abandonner.

C’est là que la lumière est arrivée, je l’ai vue !

Poignée de Levage Wunderlich
Poignée de Levage Wunderlich


En parcourant les stands lors de l‘ Alpes Aventure Moto festival j’arrive à celui de Wunderlich avec de belles prépas de Pan America que l’on découvre avec l’oeil expert de Herbert Schwarz, patron de la branche Adventure et qui a testé cette moto plusieurs milliers de kilomètres.

A un moment avec le copain Norbert on voit cette barre sur le côté gauche de la moto et on se demande bien à quoi ça sert.

Démonstration du boss Herbert sous le regard émerveille des deux lascars qui ont besoin d’un lève grue pour utiliser cette fameuse béquille.

Norbert a été plus rapide que moi dans la commande mais enfin on parvient seul à dresser fièrement notre Pan america sur ses ergots sans se faire une déchirure du mollet ou se ridiculiser.

Vous pourriez me dire OK mais à quoi ça sert ? Bien pour moi deux choses :

1/ Garer la moto en prenant moins de place dans le garage ce qui permet de sortir ma voiture plus facilement

2/ Pouvoir entretenir sa chaîne, nettoyer et graisser les doigts dans le nez (non n’essaie pas c’est une expression)

J’ai réussi dès le premier coup cette manœuvre que mes potes comme Gabriel et Pierrot réussissait avec une facilité déconcertante et arrivé at home, idem pour enfin avoir la bécane bien rangé et accessible.

Essai vidéo
Merci à Eric mon poto, Mister cool, pour le montage 🙂

Je vous mets les références : Poignée de Levage
Numéro d´article 90324-002
Prix: 79,90 €




Wunderlich : une gamme d’accessoires pour votre Pan America

Bonjour Herbert c’est un plaisir de t’accueillir pour que tu nous présente Wunderlich et sa gamme d’accessoires pour la Pan america .

Mais tout d’abord peux-tu aussi te présenter et nous dire quel est ton poste au sein de wunderlich

Je m’appelle Herbert Schwarz et je travaille chez Wunderlich depuis six mois. Mais cela fait très longtemps que je suis dans le monde du voyage à moto.

En 1990, j’ai fondé la société Touratech, que j’ai dirigée pendant 27 ans et qui est devenue une assez grande entreprise. Ce n’est que lorsque l’entreprise a fait faillite et s’est concentrée sur la fourniture aux constructeurs de motos que j’ai été pendant deux ans rédacteur en chef du plus grand magazine de voyage moto germanophone, « Tourenfahrer ». Malheureusement, ce magazine a été vendu à une autre maison d’édition, ce qui m’a incité à retourner dans l’industrie.

Chez Wunderlich, je suis en train de créer un nouveau département qui s’occupe des motos ADVENTURE d’autres marques que BMW dont la Pan America.
C’est un défi intéressant pour moi et j’ai trouvé ici une très bonne équipe.

Merci Herbert, personnellement j’ai découvert votre société quand vous avez sorti un catalogue de pièces pour la Pan America mais Wunderlich existe depuis plus de 35 ans alors peux–tu brièvement nous en parler.

On aimerait connaître votre histoire, votre taille, ce que vous proposez comme produit et votre philosophie ou valeur.

Le fondateur de notre entreprise, Erich Wunderlich, a commencé en 1985 avec des pièces pour Yamaha SR500 et XT500 en tant que toute petite entreprise.

Erich wunderlich

Aujourd’hui, nous employons près de 100 personnes et nous nous concentrons depuis de nombreuses années sur toutes les motos de la marque BMW. Nous attachons une grande importance à la qualité de nos produits, à leur utilité pour les motards et à la durabilité de leur production.

Ce que l’on remarque en parcourant votre site, votre magazine gratuit Inside ou votre catalogue c’est le côté très professionnel et pardonne pour moi d’avance d’un gros cliché, tout cela transpire la qualité allemande !

Je suis heureux que tu le prennes ainsi, et la qualité est vraiment très importante pour nous. Mais nous nous considérons comme un fabricant européen avec des racines allemandes.

wunderlich pan America Off-road

Vous avez fait vos preuves pour équiper les BMW et votre catalogue est pléthorique mais ce qui m’intéresse à plusieurs titres c’est le pari que vous avez pris en développant une ligne d’accessoire pour la Pan America .
J’aime bien aussi votre idée de proposer une catégorie touring et une autre off-road en accessoires

T’es t’il possible de nous expliquer ce choix stratégique pour ce modèle ?

Notre directeur, Frank Hoffmann, est depuis longtemps un fan des motos Harley-Davidson. Lorsque la Pan-America a été présentée, il est tombé spontanément amoureux de ce modèle et nous a convaincus qu’il pouvait s’agir d’une moto pour la marque Wunderlich. Notre équipe de développement s’est tout de suite mise au travail avec enthousiasme et a développé de nombreux produits utiles.

Wunderlich accessoires Pan America Off-road

D’ailleurs que penses-tu personnellement de cette moto et du pari de Harley-Davidson de renter sur ce marché du maxi trail ?

Je me réjouis toujours de voir de nouvelles motos dans la catégorie des maxi-trails. Harley a fait un très bon travail en présentant une moto de caractère. Ce n’est pas une copie de la BMW GS, mais une alternative intéressante avec un moteur brillant.

Comment avez-vous procédé pour développer cette ligne de produits ? Vous vous êtes appuyés sur votre expérience de la 1250 GS de BMW, vous avez mené des panel avec les utilisateurs où vous avez fait bosser dur vos techniciens J

Nous nous sommes d’abord basés sur les expériences que nous avons faites avec les BMW, mais nous avons aussi un bon ami qui a déjà parcouru bien plus de 40000 kilomètres avec la Pan (dont plus de 10000 kilomètres sur des pistes en terre et en tout-terrain). Il nous a fait part de ses besoins et de nouveaux accessoires en ont découlé.

Wunderlich accessoires Pan America Touring

Quel est votre produit best seller pour la Pan america ?

Notre grand pare-brise et le renfort pour le pare-brise se vendent particulièrement bien.

La tôle pour le côté gauche du moteur est également un best-seller. Non seulement elle améliore l’esthétique, mais elle permet aussi à l’air chaud évacué par le moteur de passer devant la jambe du pilote.

Avez-vous des projets en développement pour la Pan America que tu peux partager avec-nous ?

Nous allons nous occuper des amortisseurs et chercher des solutions pour améliorer la béquille latérale.

Enfin si l’on peut bien entendu commander en ligne, il me semble que vous serez présent sur l’Alpes festival moto à barcelonette en septembre ?

Je serai personnellement à Barcelonnette et j’arriverai avec l’une de nos Pan-Americas. Ce sont un peu plus de 1000 kilomètres que je vais certainement apprécier.

Je suis également disponible à tout moment pour toute autre question ou suggestion et je me réjouis de l’intérêt que vous portez à notre nouvelle gamme.

Alors au plaisir de te voir là-bas en Pan America après un demi Iron Butt et merci pour nous avoir permis de découvrir cette belle entreprise en plein développement.

C’était un plaisir de parler avec toi.

Amicalement

Herbert


Liens
Magazine Inside

La gamme Adventure : www.wunderlich-adventure.fr

Pan America Stage en pays Basque avec S.P.A.M

Le groupe facebook consacré à ce nouveau modèle de Harley-Davidson la Pan America a déjà dépassé les 500 membres!

Parmi eux pas mal de futurs propriétaires peu habitués à un trail et un moteur de près de 150 chevaux

Alors nous avons eu l’idée de nous associer à Manu de SPAM pour organiser une prise en main plus sereine de cette moto en combinant sur une journée le maniement et évolutions à basse vitesse puis l’après-midi une belle randonnée viroleuse durant laquelle Manu prodiguera ses conseils pour appliquer les enseignements du matin.

Cet événement c’est aussi l’idée de réunir pour une première fois les heureux propriétaires de Pan America en France, Belgique et d’ailleurs pourquoi-pas 🙂

Pour un séjour de deux nuits d’hôtel en demie-pension et le stage comptez 300 € en prix spécial de lancement de SPAM et bien sur sans les boissons !!!!

Stage prévu premier WE d’octobre et nuits de vendredi et samedi dans les Landes près de Dax là où on mange et on boit bien ce qui explique la demie-pension pour raison de sécurité;-)


Vous pouvez me contacter vincent @broaam.fr ou Manu directement si vous êtes interessés secu.perf.aisance.maitrise@gmail.com

Enfin la page pour s’inscrire directement et on limitera à 12 Pan America 🙂
https://fb.me/e/UHSVWfDR

La Pan America est taillée comme Jason Momoa !

En tout cas c’est bien le message que tiens à nous faire passer la Moco avec la sortie de son film ce lundi 22 février sur leur tout nouveau modèle et premier trail : La PAN AMERICA.

I am the Pan-America, I am the Harley-Davidson…

Ce qui était intéressant dans ce film promotionnel c’est le souci de la marque Harley-Davidson de rappeler que la moto tout-terrain, offroad, est dans leur ADN.

En effet Harley en tant que premier constructeur avec Indian aux USA a sorti des motos quand on voyageait encore à cheval et que les routes ne permettaient guère de faire plus de 50 km par jour.

« Lors de sa création, il y a plus d’un siècle, alors que de nombreuses routes n’étaient encore que
dessentiers de terre, Harley-Davidson rimait avec aventure. Je suis donc trèsfier de présenter Pan
America comme la moto Touring Adventure conçue et fabriquée en Amérique» déclare Jochen
Zeitz, Président directeur général d’Harley-Davidson.

Les harley-davidson ont même combattu durant la première puis la seconde guerre mondiale avec des modèles renforcés pour suivre les jeeps. Elles étaient basées sur un modèle civil existant, la WL du type 45 solo et oui pas de big twin alors. On lui donna le surnom de « Liberator » et à la fin de la guerre ces motos se transformèrent en bobber !

la baja 1000, course mythique aux US a vu des petites harley de 125 s’élancer ainsi que les XR750  mais c’est en 1986 que des doux dingues préparèrent un sportster 1100 pour cette course réputée comme l’une des plus dures du Monde avec le son mythique grâce à des échappements bassani sur mesure !

Les autres concurrents sur des BMW,   Husqvarnas se foutaient des gars au départ leur prédisant une fin rapide. La Comet qui devait juste illuminer un moment cette course termina quatrième !

Alors bien sur Harley a quitté ce domaine au profit des modèles pouvant cruiser sur les  higway qui se développaient mais la marque veut nous assurer que cet esprit de faire une moto capable de tout est bien dans leurs gênes

« The bike could do everything »

La MOCO nous promet une moto légère, puissante, avec des suspensions adaptées qui au passage redescendent automatiquement à l’arrêt et permettra aux plus petits pilotes de toucher plus facilement pied par terre.

Ce système de suspension révolutionnaire fait automatiquement passer la moto d’une position basse à l’arrêt à une hauteur de conduite optimale lorsque la moto est en mouvement.
Le système permet au pilote d’enfourcher le modèle Pan America 1250 Special avec facilité et de poser le pied au le sol en toute confiance lors de l’arrêt, en abaissant la hauteur du siège de 2,5 à 5 cm (en fonction de la précharge arrière automatiquement sélectionnée, ce qui détermine la garde au sol lorsque la moto est en mouvement).

La hauteur de selle à vide est de 32,7 pouces en position basse et de 33,7 pouces en position haute.
L’ARH maintient toutes les caractéristiques de la suspension avant et arrière semi-active. ARH ne compromet pas la course de la suspension – la course complète est toujours maintenue – et ne compromet pas l’angle d’inclinaison, la garde au sol ou la qualité de pilotage.
o Il existe trois sous-modes de hauteur de conduite adaptative sélectionnables :
Automatique : le système détermine la vitesse à laquelle la suspension doit être abaissée en fonction de l’agressivité du freinage, ce qui permet de l’abaisser
complètement lorsque la moto s’arrête.
Délai court et délai long : l’abaissement s’enclenche une foisla moto à l’arrêt, de sorte que la hauteur de conduite est maintenue à son maximum lorsque la moto roule à faible vitesse, comme lors de l’arrivée sur un parking.
Verrouillage : le système de hauteur de caisse adaptative maintiendra toujours la garde au sol normale et ne s’abaissera pas à l’arrêt. Ce mode peut être sélectionné par un motard de grande taille qui n’a pas besoin de la hauteur de conduite adaptative pour poser les pieds à plat à l’arrêt, ou pour la conduite off-road lorsque la garde ausol maximale est souhaitable à basse vitesse

Une cartographie modifiable en route comme c’est désormais la norme sur les nouveaux trails est au programme.
Cinq modes sont disponibles
sur le modèle de base (4 sont préprogrammés et 1 peut être personnalisé). Le modèle Pan America™ 1250 Special dispose de deux modes supplémentaires qui peuvent être personnalisés par le propriétaire

MY21 Pan America Photography. Beauty

MY21 Pan America Photography

Il y aura bien entendu une ligne de vêtements et accessoires pour coller a ce nouvel univers en collaboration avec Rev’it un spécialiste de ce type de vêtements techniques.

Il manquait bien entendu le témoignage de pilotes lambda pour sortir du schéma d’un film promotionnel ou tout est beau mais sincèrement les images donnent envie de se coltiner les Bardenas en Espagne  à son guidon !


 

 

 

 

 

La Pan America 1250 démarre à 15.990 euros et 18.290 euros pour la spéciale  sans les options qui sont…nombreuses.

Le film Harley
L’histoire de la comet Harley à la Baja

 

La Pan America de Harley : un futur Best Seller !

Alors aujourd’hui chez Harley-Davidson Borie j’ai enfin pu découvrir le nouveau projet de Harley, La Pan America, un trail de 1250 cc et plus de 140 chevaux !

Ne tournons pas autour du pot, je pense que cette bécane peut marquer le renouveau de la marque et lui permettre de trouver enfin une nouvelle clientèle.

Bien sur certains déjà la juge laide, indigne d’être une Harley, japonisante et je ne sais quoi encore. Alors oui visuellement une dyna ou Softail en clubstyle a bien plus de gueule mais on reste dans le même style de moto qui pour le poireau moyen est un kiff total sur les routes viroleuses, un peu moins sur les tortueuses et pénible dès que la flotte arrive ou que l’on ose mettre les roues hors de l’asphalte.

La Pan America ne porte pas ce nom par hasard et le succès des trails vient à la fois de la facilité de conduite (oui beaucoup en ville…) mais aussi de cette capacité à se dire on part à l’aventure sans redouter l’état de la route, de la météo. Quand tu as plus de 350 kilos qui partent en saucisse dans les ronds-points ou sortie de virage c’est moyen pour rouler cool et détendu.

Pour avoir essayé des trails c’est incroyable la facilité de ces motos. Ca tourne, ça freine, ça prend de l’angle et ça se conduit comme si on l’avait depuis des années sans aucune appréhension aussi bien dans les manœuvres à basse vitesse qu’en mode soutenu et Joe bar Team.

La Pan America part avec de sérieux atouts sur le marché de la moto :

  1. Son prix : Jon parle d’un prix plancher de 15 K € mais d’après les informations du Boss de la concession Borie ce serait plus dans les 16.5 K €. En revanche la version toutes options sera bien en-dessous de la barre symbolique de 20 K €. Ce prix est très bien placé dans la gamme Harley  mais il l’est aussi sur le marché des trails avec les concurrente BMW ou Ducati.
  2. Son poids : Là aussi la barre fatidique des 250 kg est évitée et Harley annonce moins de 230 Kg ce qui est dans la norme des trails de cette puissance. Enfin une moto de moins de 300 kilos et plus de 100 bourrins chez Harley !
  3. Sa puissance : 145 bourrins d’annoncé ! Cest la dernière low rider S en stage 3 cette puissance ! Harley annonce  50% de force en plus que le M8 114 !
  4. Ses freins : La collaboration avec Brembo, le poids de la machine laisse imaginer un freinage enfin à la hauteur du moteur

    Voila je viens de vous partager mes premières réactions sur la Pan america place aux images et vidéos 🙂
    Alors je suis confiant mais prudent car on le sait les chiffres sont une chose, les sensations une autre. Que donnera la Pan America en essai dynamique ?Vu la copie parfaite sur papier je vois mal comment elle pourrait décevoir mais c’est un tout nouveau moteur Harley, le Revolution Max de 1250 cm ouvert à 60°, à refroidissement liquide et doté d’un balancier d’équilibrage et de corps d’admission à double flux.

    Bon je fais le malin car ceux qui me connaissent que je n’ai rien compris sauf que il ne faut plus s’attendre à du potatopotato mais bien du Broaam. Le risque évident est un moteur trop loin de l’esprit de Harley qui pourrait créer un frein au changement pour les fidèles de la marque.

    En tout cas je trouve ce projet très excitant et j’ai hâte de pouvoir essayer le nouveau Poney express de milwaukee