Retour sur l’Alpes aventure Moto festival

Le 9,10 et 11 septembre s’est tenu à Barcelonnette dans la Vallée de l’Ubaye et donc au coeur des Alpes la cinquième édition de l’Alpes aventure Moto festival .

J’y suis allé pour la première fois avec plusieurs copains de notre groupe Pan America France H-D et ce fut 3 jours intenses de découverte de cette région, de visite du salon, de rencontres et de balades.

Nous n’avons pas fait comme le sale gosse de Vie de Motard qui a ramassé des caramels sur un stand et s’est barré en road trip, non nous nous sommes civilisés Monsieur et avons pris le temps de parcourir ce DisneyLand de la moto Off-Road.

Bon on a shunté les différents essais faute de temps et peut-être aussi d’envie de se retrouver en troupeau sur les routes mais on a visité avec intérêt, pas mal de stands d’équipements pour la moto ou le motard.

Un must la route du col de la bonette



InMotion : leur technologie pour l’air bag motard est vraiment intéressante surtout que vous avez le choix pour le gilet entre plusieurs marques comme Klim ou Furygan. En clair InMotion c’est le boitier avec toute la technologie embarquée et le gilet c’est les différents équipementiers qui sont en collaboration avec eux. Comptez tout de même dans les 800 € sur 3 ans mais la sécurité n’a pas de prix vous me direz.

Schuberth : J’ai l’excellent casque Schuberth E1 depuis près de 6000 km et sa modularité, son confort sont top. il a un seul bémol c’est qu’il n’est pas compatible en position ouverte car il n’y a pas de système de verrouillage. Schuberth annonce la sortie du E2 à la fin de l’année en remplacement pour répondre aux nouvelles normes européennes. Au passage le E1 sera du coup en promotion 😉 Un peu déçu car je pensais voir au moins un prototype du E2 mais rien encore sur leur stand.

SWMotech : L’un des stands où l’on pouvait admirer une Pan America tout équipée et pour avoir testé c’est de la super qualité. Regardez leur catalogue mais pour moi les sélecteur de vitesse et élargisseur de pédale de frein sont des achats indispensables si vous voulez-vous aventurer en dehors du bitume. J’ai parcouru près de 5000 km avec la sacoche de selle Pro-travel bag et c’est le TOP en ce qui me concerne. Une belle contenance, pas mal de poches, un sac étanche et un système d’attache rapide qui permet en 2 minutes chrono de caler sa selle pour enquiller 800 km sans devoir réarrimer tous les 300 km le paquetage en mode roumain. L’alternative valises rigides ne me plait pas mais chacun son choix 🙂

Wunderlich : autant on connait bien SwMotech car ils proposent des pièces pour Harley-Davidson depuis des années, autant en ce qui me concerne Wunderlich m’était inconnu comme marque jusqu’à ce qu’elle propose des pièces pour la Pan America. Wunderlich est tout comme SWMotech une entreprise allemande et là encore on retrouve du top qualité et des équipes super sympa. Je vous invite là aussi à parcourir leur catalogue et pour moi je retiens sur le salon leur poignée pour mettre la moto plus facilement sur la béquille centrale (voir la vidéo !) et…leur superbe Tee-shirt Pan America 🙂

Klim : Superbe marque pour l’équipement motard avec pantalons et vestes au top et j’ai retenu sur le salon leurs gants Badlands aussi beaux que techniques et confortables mais il n’y avait pas ma taille !

Gant Klim badlands

Et puis après on est parti en déjeuner secret en altitude, en stage avec la gendarmerie et tout ça vous l’avez en image !

Voici le film de notre virée à l’ AAMF 🙂


Claude Globrider : Quels équipements moto en Pan America ?

le couteau suisse de Harley-Davidson

La Pan America est un énorme couteau suisse mais quand arive l’heure de partir pour de longs roadtrip vient la question : Quels équipements moto pour la Pan America

J’ai eu le plaisir de rencontrer Claude campagne lors du stage « premières sensations off-road » et depuis nous avons gardé le contact car l’individu calme et philosophe à ses heures peut aussi finir sur la table en fin de soirée avec ce petit grain de folie des grands voyageurs.

J’ai été le rejoindre à Deauville pour l’accueillir après son périple en Irlande, Ecosse, Pays de Galles et réaliser cette interview. Pas de belles images de roadtrip, de soleil couchant et d’horizons flamboyant mais vous pourrez voir comment Claude a préparé sa Pan America et s’est équipé pour affronter ces dizaines de milliers de km.

Le pire en roadtrip c’est la pluie de plusieurs jours et quand on part en Irlande et en Ecosse on peut s’attendre à tester de manière approfondie son équipement 🙂

Ah oui Claude comptabilise plus de 26 000 km sur sa Pan America par tous temps et terrains et vous verrez ce qu’il nous dit de cette moto après un an de multiples roadtrip.

Il y a de moins en moins de question d’âge et de plus en plus d’envie et d’équipement pour continuer à rouler. Bon on ne va pas se cacher qu’une bonne préparation physique permet de dépasser les 70 ans en étant toujours fringuant 😉

Vous avez une Pan america ou vous êtes intéressé par cette moto alors rejoignez le groupe français dédié au super maxi trail Harley-Davidson

Intéressé, propriétaire de la Panamerica 1250 H-D ? Rejoignez le mouvement !

La Panamerica 1250 fait actuellement un véritable carton de vente aux US et en Europe et les premiers clients français vont enfin toucher leur panamerica dans les jours qui viennent.

Ce modèle tout nouveau et pour ainsi dire révolutionnaire chez Harley (à voir la fronde de certains puristes de la marque qui parle de trahison) va faire de nous des pionniers et l’idée de créer une communauté pour s’échanger les bons plans, les retours d’expérience en plus de ce Blog m’a paru intéressante.

Alors voila le groupe Panamerica France H-D , un groupe POSITIF !!!!

Nous sommes déjà plus de 150 et je me réjouis de la bonne ambiance de ce groupe et de la participation active des membres dont certains potes qui continueront sur leurs Harley Dyna, softail et autres mais que j’ai plaisir à garder près de mes roues 🙂

Ce groupe permet de se tenir au courant des éventuels problèmes de la machine, des solutions, des accessoires, des transformations, améliorations, roadtrips, événements…

Nous allons aussi dès la semaine prochaine proposer des événements dédiés à la communauté mais qui resteront ouverts à tout le monde et viseront à devenir peu à peu européen en commençant bien entendu par la Belgique qui a aussi son groupe Panamerica..

En effet nous sommes nombreux à déjà rouler en Harley, à avoir pas mal de potes et nulle envie de tirer un trait sur les roadtrips qui nous réunissent tous.

Simplement nous aurons quelques événements orientés sur l’aspect all/roads de la Panamerica pour en exploiter tout le potentiel de plaisir de roule !



Work Less Ride more !!!

Choisir la Panamerica : La raison ou la trahison ?

Il n’est pas un jour sans que le nouveau modèle de Harley-Davidson ne soit décrié sur les réseaux sociaux comme étant la fin de la marque, un reniement de son esprit, une trahison .

La Panemerica après la livewire fait craquer les amoureux de la marque qui ne jurent que par le carbu et les stages de 1 à 4.

En fait toute la gamme évolue et il sera de plus en plus difficile de toucher aux parties moteurs vu les nouvelles réglementations et le contrôle technique en vue.

Alors les purs resteront avec leurs anciens modèles dans une nostalgie partagée du bon vieux temps de la bidouille, aftermarket, customisation maison des Harley et c’est vrai que le son Harley que l’on a sur ses machines reste inimitable et envoûtant.

Je dois pourtant l’avouer la roue a tourné et je suis prêt à remplacer mon Dyna Street bob par le destrier du diable : La panamerica S !

MY21 Pan America Photography. Beauty

Pour quelles raisons ?

Les ballades en île de France pour faire broaam broaam entre deux bouchons c’est plus mon truc

Partir en roadtrip avec une Harley comme la mienne bien sur que c’est possible mais c’est se prendre le vent dans la quiche, arrimer ses bagages comme on peut et être limité par le revêtement des routes.  Je me souviens de mise à l’équerre à 80 kmh sur routes mouillées…

On a en a fait des bornes et des roadtrips avec le street-bob et j’ai eu la banane  au guidon avec des moments de partage de superbes routes en France entre copains.

Mais bon faut bien l’avouer, là ou avant le moindre rayon de soleil me voyait sortir le Street-bob, là il reste sagement au garage attendant un éventuel roadtrip sans que cela ne me manque vraiment.

Work less Ride More

Il faut dire qu’ y a plus joueur et plus léger ailleurs comme chez Indian pour des sorties se limitant à une journée, soit il y a les trails tellement faciles et sympa comme le Vstrom pour partir à l’aventure au bout de la rue ou de l’Europe

Alors oui j’attends avec impatiente l’essai de la Panamerica, je n’en suis pas encore à signer le bon de commande les yeux fermés mais cette moto réveille en moi l’envie de rouler, de redécouvrir différemment la route avec une partie cycle et un moteur à la hauteur de toutes les envies d’évasion.

Alors bien sur le kiff serait de pouvoir avoir un Dyna Low rider S pour les ballades musclées le WE, une BMWR18 pour faire les bords de Loire et une Panamerica pour le désert des bardenas mais ça je pourrai le faire lors des essais pour broaam et je choisirai donc comme nouveau destrier la plus polyvalente.

Alors au final sur le papier c’est la raison qui m’amène à m’orienter vers la Panamerica mais aussi la passion de la marque et suivre son évolution car ce type de moto existe chez BMW par exemple sans éveiller chez moi la moindre envie. Harley-Davidson reste une marque à laquelle je suis attaché sans me sentir prisonnier des modèles historiques et iconiques.
essai Harley Street Glide 107

La route reste juge de notre passion et j’espère continuer à la partager avec mes potes de nouveau bientôt !

Dédicace au rollex et nuit à la belle étoile ;-)